Comment le growth hacking redéfinit le marketing


Growth Hacking / jeudi, février 14th, 2019

Au fil des ans, le marketing a été défini et redéfini à maintes reprises et de nombreuses façons différentes. Cependant, le marketing reste essentiellement la simple génération de leads. Peu importe ce que vous commercialisez ou la façon dont vous le faites, l’objectif est d’accroître la sensibilisation, la demande et les ventes. Malheureusement, de nombreuses marques ratent souvent des occasions. Elles oublient que le marketing est simplement le véhicule utilisé pour attirer les clients. Tout ce qui peut être utilisé pour stimuler la sensibilisation, créer la demande et réaliser des ventes est du marketing.

Roues crantées et logique de growth hacking

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Récemment, on a beaucoup parlé du growth hacking et on s’est demandé s’il allait redéfinir ou s’il avait déjà redéfini le marketing. Un growth hacker a pour objectif est de développer une métrique particulière en utilisant une méthodologie qui est à la fois évolutive et testable. Les growth hackers utilisent de multiples disciplines pour extraire les idées et identifier les bons messages pour attirer les utilisateurs. L’objectif est de trouver une méthode qui fonctionne et de mener avec elle. Il peut utiliser des méthodes traditionnelles de marketing. Mais le plus souvent, il va sortir des sentiers battus. Cette recherche va lui permettre d’identifier des idées novatrices pour capter l’attention d’un public cible.

Andrew Chen, écrivain, entrepreneur et conseiller en démarrage d’entreprises technologiques, a récemment qualifié le growth hacker de  » nouveau vice-président marketing « . Soulignant que le growth hacking s’est rapidement intégré à la culture de la Silicon Valley, il insiste sur le fait que les spécialistes du marketing doivent maintenant posséder un mélange indistinct de compétences en codage et en marketing. Le marketing n’est plus un rôle unique. Ainsi, M. Chen affirme que les frontières entre le développement de produits, l’ingénierie et le marketing s’estompent. Ainsi, les équipes pluridisciplinaires deviennent fondamentales. La clé étant l’intégration, une multitude de compétences techniques est alors nécessaire.

Les spécialistes du marketing se concentrent toujours sur la meilleure façon de susciter l’intérêt des clients pour leurs produits. Ce qui a changé, c’est la façon dont ils s’y prennent.

Des ballons pour les concours sur les réseaux sociaux

Quelle est l’ampleur du growth hacking ?

Tech Crunch a rapporté qu’AppVirality, une startup indienne qui offre aux développeurs un tableau de bord pour ajouter des techniques de growth hacking à leurs applications, a recueilli 465 000 $ en financement de démarrage. En utilisant le tableau de bord, les développeurs peuvent exécuter des tests A/B. Ainsi, ils vont afficher des analyses pour voir le nombre d’utilisateurs qu’ils ont atteints grâce à chaque outil spécifique. De plus, le tableau de bord permet d’afficher le nombre de téléchargements et les revenus générés par leur application. C’est un exemple de growth hacking.

Le growth hacking peut être utilisé sur pratiquement tout, des logiciels aux blogs en passant par les produits de détail. Hootsuite est facilement l’un des meilleurs exemples de growth hacking précoce en action. En effet, en incluant simplement le texte « PS I love you » ainsi qu’un lien vers leur page d’accueil sur tous les courriels envoyés, cette marque a pu générer 12 millions d’utilisateurs en seulement un an.

L’utilisation du growth hacking ne redéfinit pas l’objectif du marketing en soi. Il change la façon dont les spécialistes s’acquittent de la tâche de stimuler la sensibilisation, de développer la demande et les ventes. Startup-Marketing.com souligne que la principale différence entre le growth hacking et le marketing traditionnel est que les spécialistes du growth hacking ne prennent pas le temps d’élaborer un plan marketing stratégique global, mais privilégie l’approche plus direct en établissant un profil clair des cibles. Sans réel plan marketing clairement établi, ils testent pour trouver quelque chose qui fonctionne. Les marques de toutes tailles, qu’elles démarrent ou non, peuvent mettre à profit ce type de raisonnement pour croître et réussir.


Le growth hacking est donc en évolution constante, si bien il peut être souhaitable de faire appel à une agence marketing qui connaît cette méthode et qui a pu déjà tester différentes méthodes. La mise en place des actions efficaces n’en sera que plus rapide.