Les balises meta et le référencement (Partie II)


Communication digitale / jeudi, février 21st, 2019

Nous avons vu dans une première partie, les balises nécessaires pour un référencement correct. Voyons maintenant les balises qui peuvent avoir un intérêt dans des conditions précises ou les moteurs de recherche autres que Google (comme Yandex ou Baïdu, par exemple).

pierre ciseau main tatouage

Les balises méta sans grande importance pour votre référencement

Balises meta social

Les balises qui peuvent être favorable pour les réseaux sociaux (comme les balises OpenGraph) n’apporteront rien en termes de référencement pour Google et pour les autres moteurs de recherche. En effet, celle-ci vous permettra juste (et c’est déjà bien) de voir votre site plus facilement partagé sur les réseaux sociaux. Elles peuvent donc être importantes pour générer du trafic et donc accroître la réputation de votre site. L’accroissement de votre réputation est une chose vue de manière positive par les moteurs de recherche. Ainsi, les balises pour les réseaux sociaux ont un impact indirect sur votre référencement, comme toutes actions marketing que vous pouvez entreprendre pour augmenter la visibilité de votre site web.

Balise meta robots

La balise Robots est utile uniquement si vous souhaitez que votre page ne soit pas indexée dans les moteurs de recherche, voire bloquer les liens qui s’y trouve. Pour que votre page ne soit pas indexé : <meta name = robots content =noindex /> et pour que les liens ne soient pas suivis : <meta name = robots content = noindex, nofollow />. Il ne sert à rien d’utiliser les tags index ou follow car ce sont les valeurs par défaut. Ainsi, lorsque rien n’est précisé, les moteurs de recherche vont les utiliser et votre site sera indexé et les liens suivis. Vous pouvez également utiliser none, qui est l’équivalent de noindex, nofollow.

Balise bots spécifiques

Votre site internet est crawlé par des robots (« bots ») spécifiques issus des différents moteurs de recherches, pourquoi ne pas leur donner des instructions spécifiques ? C’est ce que proposent ces balises. En effet, elles sont utilisées pour donner des instructions spécifiques à chaque bots telles que noodp (les obligeant à ne pas utiliser vos informations de référencement DMOZ, RIP) et noydir (identiques, mais à la place des informations de référencement de Yahoo Directory). En règle générale, les moteurs de recherche sont très performants, mais si vous pensez en avoir besoin, n’hésitez pas.

Balises langues

Ici nous allons parler de deux balises : hreflang et meta language. En effet, les deux ne sont pas utilisés par tous les moteurs de recherche de la même manière. Pour les grands moteurs, hreflang est pris en compte par Google et Yandex (le moteur de recherche russe) et de l’autre côté, on retrouve Bing, Baidu (le moteur chinois), Yahoo et Naver. Ces balises ont la même fonction, partager avec le moteur de recherche la langue et la localisation de votre site internet.

Un exemple de balise ”content-language” :
<meta http-equiv=”content-language” content=”en-us”>;
et un exemple de balise hreflang :
<link rel=alternate hreflang=en-us href=https://en-gb.example.com/page.html />.

Si vous possédez un site uniquement en français (ou en anglais), en bref dans une seule langue, ces balises n’ont que peu d’intérêt. A contrario, si vous possédez un site multilingue, elles deviennent essentielles. A vous de voir donc, si vous en avez besoin ou non.

Balise Geo

Voilà une balise qui n’a plus beaucoup de valeur. Ces balises méta sont uniquement prises en charge par Bing, mais pas par Google. En effet, pour ce dernier, elles n’ont aucun impact sur le référencement local. Il en existe trois sortes : nom du lieu, position (latitude et longitude) et région :
<meta name=geo.position content=latitude; longitude>
<meta name=geo.placename content=Place Name>
<meta name=geo.region content=Country Subdivision Code>

Balise meta Keyword

Bien qu’aucun bon référencement ne recommande de passer du temps sur cette balise, il existe une très petite possibilité que cela puisse vous aider quelque part.  Rajouter quelques tags, cela ne peut pas faire de mal, si vous savez raison garder. En effet, Bing prend en compte cette balise, mais de manière négative. Au-delà de 13 mots clés, il va vous imposer un malus (mais rien de catastrophique non plus). Cette balise sert principalement pour les petits moteurs de recherche très exotique, donc inutile de passer du temps dessus, mais vous pouvez toujours mettre 5 ou 6 mots clés qui résument votre page.

Ces balises ne sont pas essentielles, mais elles peuvent vous permettre de développer de manière intelligente votre SEO.


Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé sur les différentes problématiques du SEO, Richard Bulan est à votre service !