La publicité native, pourquoi, comment ?


Communication digitale, Growth Hacking / mardi, avril 21st, 2020

La publicité native promet d’être un élément indispensable de la stratégie publicitaire numérique. En effet, elle est jusqu’à, huit fois plus efficace que la publicité classique selon les Echos.

Ainsi, comprendre le concept de publicité native, ses canaux, les critères de référence et les meilleures pratiques va devenir fondamentale pour atteindre votre cible.

Qu’est-ce que la publicité native ?

En parcourant les sites de publication ou les réseaux sociaux, vous avez peut-être trouvé des articles portant des titres tels que « Articles sponsorisés« , « Histoires promues » ou « Recommandées pour vous« . Vous êtes redirigé vers un site web tiers lorsque vous cliquez sur ces messages. Il s’agit d’un exemple de publicité native.

La publicité native se camoufle sur la plateforme sur laquelle elle est placée et permet aux marques de diffuser du contenu de manière non commerciale. Ainsi, contrairement aux bannières publicitaires, les publicités natives ressemblent à une partie de l’interface et n’interrompent pas l’UX.

Bien que l’on puisse discuter de la nature trompeuse des publicités natives, la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique a mis en place les lignes directrices nécessaires pour empêcher les entreprises d’utiliser des tactiques publicitaires de mauvaise qualité.

Pourquoi la publicité native ?

La publicité traditionnelle perd de son efficacité car les utilisateurs s’immunisent contre elle. La cécité des bannières et la fatigue de la publicité sont bien réelles. Ainsi, les annonceurs ont un défi à relever pour y faire face. Pour cela, ils peuvent donc utiliser les publicités programmatiques ou bien et c’est le thème de cet article, les publicités natives.

Ainsi, la publicité native est née de la nécessité de s’adapter à l’évolution du comportement des utilisateurs. Plutôt que de montrer une bannière publicitaire de plus pouvant perturber l’UX, la publicité native montre des publicités qui ressemblent moins à des publicités.

Les marques et les éditeurs préfèrent la publicité native pour les raisons suivantes :

  • Les publicités natives sont vues en moyenne 53 % de fois plus que les publicités classiques  ;
  • S’intègrant bien dans le conteneur publicitaire (sites web/plateformes), elles sont moins perturbatrices et les gens sont moins susceptibles de les ignorer ;
  • Les deux tiers des annonceurs de vidéo ont utilisé la publicité native.

Types d’annonces natives

Représentation des types d’annonces natives

L’Interactive Advertising Bureau (IAB) a identifié trois types/canaux principaux de publicités natives :

  1. Publicités natives dans le contenu
  2. Recommandations sur le contenu des annonces
  3. Contenu de marque

Toute annonce qui ne peut être classée dans l’un de ces types est une annonce personnalisée. Dans cette section, nous allons développer ces canaux publicitaires natifs et examiner les huit types d’annonces.

1. Publicités natives dans les flux et le contenu

Les annonces natives issus de flux et du contenu imitent la conception du site web où elles apparaissent. Bien que les publicités natives se trouvant dans les flux et les contenus se ressemblent, il existe une légère différence entre elles.

Les publicités de contenu apparaissent exclusivement sur les pages d’articles entre les paragraphes ou sous l’article, alors que les publicités de flux peuvent également apparaître sur la page d’accueil, les pages d’articles et les flux de contenu. Ces annonces apparaissent généralement sur des sites web/applications de publication tels que Forbes, Entrepreneur, etc.

2. Annonces dans les flux

Également appelés listes de promotion, ces annonces apparaissent principalement sur les sites web de commerce électronique. Elles permettent aux vendeurs de promouvoir leurs produits en rapport avec la requête de recherche sans perturber l’expérience d’achat. Ces annonces apparaissent sur les pages de catégories, de produits ou dans les résultats de recherche.

3. Annonces dans les médias sociaux

Il est impossible de se connecter à des médias sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn ou Instagram et de ne pas trouver de messages portant la mention « Sponsorisé ». Les marques utilisent les annonces natives des médias sociaux en raison de leurs méthodes de ciblage très sophistiquées pour atteindre le public cible. Ces publicités apparaissent dans le flux d’informations et les articles.

Les publicités natives des réseaux sociaux peuvent prendre la forme de formats visuels tels que des images, des vidéos, etc.

4. Annonces de recherche

Les annonces de recherche natives sont communément appelées publicités pour les moteurs de recherche (SEA). Les unités de recherche payantes apparaissent en haut et en bas des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Comme pour les annonces de produits, lorsqu’un utilisateur tape une requête, le moteur de recherche renvoie à la fois des résultats organiques et des résultats payants.

5. Annonces de recommandation de contenu

Les annonces de recommandation de contenu sont également connues sous le nom d’annonces de découverte de contenu, d’annonces de contenu sponsorisé ou de widgets de recommandation de contenu. Ces annonces sont généralement placées en dessous du contenu et répertoriées sous des titres tels que Histoires sponsorisées, Recommandées pour vous, etc.

La différence entre les widgets de découverte de contenu et les widgets de recommandation est que ces derniers peuvent ne pas s’adapter à la fonction du site web hôte.

6. Contenu de marque

Un contenu de marque, sponsorisé ou native est la version non percutante d’une infopublicité. Ils peuvent être considérés comme des publireportages modernes. Les éditeurs mentionnent la nature payante du contenu lorsqu’ils publient du contenu native.

7. Publicité (norme IAB) avec unités d’éléments natifs

Ces publicités sont à peu près comme toutes les autres, mais elles sont contextuellement pertinentes par rapport au contenu de l’éditeur. Par exemple, un blog alimentaire publierait des annonces de marques de l’industrie alimentaire.

8. Annonces mobiles native

La publicité native pour les appareils de bureau et les appareils mobiles fonctionne de la même manière. Toutefois, la disponibilité des applications mobiles offre aux annonceurs quelques possibilités supplémentaires de faire connaître leurs produits. Outre les publicités intégrées aux applications, voici deux autres exemples de publicité mobile native :

  • Annonces in-maps : basées sur la localisation géographique, les publicités in-map permettent aux annonceurs de promouvoir leurs entreprises à proximité en fonction de l’emplacement choisi par l’utilisateur. Ces publicités peuvent afficher la navigation, les coordonnées, les heures de travail, etc. sur la carte elle-même pour aider les annonceurs à gérer le trafic en magasin.
  • Annonces dans les jeux : Les publicités natives du jeu présentent des vidéos récompensées aux joueurs. Comme les utilisateurs gagnent des points de récompense après avoir regardé la vidéo, ces publicités génèrent un engagement massif.

Avantages et inconvénients de la publicité native

Il est clair qu’il y a des choses à propos de la publicité native qui profitent grandement aux entreprises… Mais, comme pour toute chose, il y a aussi quelques inconvénients.
Voici un résumé des avantages et des inconvénients pour vous aider à décider si la publicité native vous convient et convient à votre stratégie marketing.

Pour

  • Ciblage : Vous pouvez atteindre les lecteurs là où ils se trouvent déjà.
  • Attention optimale : Les publicités natives permettent de contourner la cécité des bannières et attirent davantage l’attention que les publicités affichées.
  • Efficacité : Les CTR des publicités natives sont 8,8 fois plus élevés que ceux des publicités affichées.
  • Discrétion : Les publicités natives n’affectent pas l’expérience de l’utilisateur car elles sont conçues pour faire partie de l’expérience du lecteur.

Contre

  • Impression d’avoir été dupé : Certains lecteurs peuvent avoir l’impression d’avoir été trompés en cliquant sur une publicité.
  • Peut être coûteux : Le coût moyen de lancement d’un programme de publicité native auprès d’un éditeur de presse est assez couteux (plusieurs milliers d’euros).

*****

Malgré le potentiel de la publicité native, elle n’est pas encore à l’épreuve des balles. En effet, la publicité native est également confrontée aux défis du secteur de la publicité numérique en général, tels que les fraudes publicitaires généralisées. Mais que cela ne vous dissuade pas d’expérimenter les publicités natives.


Que vous souhaitiez créer du contenu ou mettre en place des publicités natives sur les différents supports, notre agence de growth hacking est à votre disposition ! N’hésitez pas à nous contacter !

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux: